13 036

003 – Un Humanisme Méthodologique

1 – Une conception de l’homme qui rend compte de la diversité des conceptions de l’homme par l’homme. En cela elle s’en inspire et en reconnait la logique, la génèse, les sources humaines, les implications et les conséquences, comme aussi de celle qu’elle élabore. Cette conception est en même temps celle des phénomènes humains. L’Humanisme Méthodologique constitue ainsi une science de l’homme et des affaires humaines.

C’est aussi une conception de la réalité, celle de l’homme et du monde, comme expérience et conscience humaines partagées.

De ce fait, l’anthropologie de l’Humanisme Méthodologique est aussi comme la science des sciences des hommes, autant qu’elles sont toutes des actes humains portant sur des réalités d’expérience humaine, donc sur des phénomènes humains. La compréhension du monde, des choses, des situations, relève de celle des phénomènes humains. Elle est aussi par elle même un phénomène humain intelligible.

On peut dire que c’est un humanisme radical qui place l’homme au centre des affaires humaines, par science et conscience. Il assume ainsi le fait que son point de vue est toujours point de vue humain tant pour la connaissance, les enjeux et l’action. Notons tout de suite qu’il y faut l’implication des communautés d’hommes et pas d’un seul.

Il y a ainsi en l’homme les réponses aux questions humaines, dans les situations humaines et ce dans l’articulation des personnes et des communautés de personnes.

2 – Une compréhension du bien de l’homme, du Sens de son accomplissement, de son évolution et ses étapes, de son développement et des conditions de sa maturation, de son discernement et de son autonomisation.

De ce fait l’Humanisme Méthodologique éclaire les questions éthiques, celle des finalités humaines, celle de valeurs indicatrices du Sens du bien commun, celle aussi des déviances humaines. Il se confronte aux propositions, révélations, indications si nombreuses dans l’histoire humaine et si multiples dans la période contemporaine.

La connaissance des étapes de l’évolution humaine tant sur le plan personnel, celui des communautés humaines et celui des civilisations permet de tracer des voies du développement humain à toutes ces échelles et d’en envisager ensuite les moyens.

Tous les domaines de l’existence humaine, toutes les situations et les affaires humaines sont alors à comprendre sur une trajectoire d’évolution humaine et pas seulement leur fonctionnement ou la satisfaction des besoins. La façon de poser les problèmes et d’élaborer des projets en dépendra.

3 – Le  «méthodologique» que l’on peut comprendre comme, systématique, méthodique, se traduit par une ingénierie des phénomènes et situations humaines.

L’Humanisme Méthodologique c’est aussi une théorie de l’action humaine, de nature humaine assortie des instruments, disciplines, et méthodes pour traiter les affaires humaines dans le Sens du bien commun pour chaque situation. Comprendre les situations et poser les problèmes implique une position humaine adéquate. Discerner le Sens des phénomènes, toujours humain, réclame une discipline particulière. Déterminer le Sens selon lequel agir et à partager suppose une maturité suffisante. Imaginer, concevoir, conduire les processus de réalisation pertinents est la mise en oeuvre de capacités humaines individuelles et collectives encore peu sollicitées.

La reconnaissance et la mobilisation de nouvelles capacités humaines est identifiée comme l’exercice d’une «intelligence symbolique» ou intelligence du Sens. C’est le recours au Sens (toujours humain) qui rétabli la raison dans son statut de dimension de l’expérience humaine et non de cause agissante ou explicative par elle-même.

De là des pratiques qui portent sur les finalités et les dynamiques humaines, interviennent dans les phénomènes humains ou même les suscitent dans tous les registres et notamment affectifs, matériels, intellectuels, relationnels…

De là des conceptions renouvelées et des méthodes possibles pour toutes les affaires humaines comme le politique avec ses principes de gouvernance démocratique, l’économie comme phénomène toujours communautaire, l’éducation qui est l’entreprise du grandir dans l’existence, le développement individuel et collectif qui mobilise les potentiels humains pour en faire évoluer les conditions d’existence en même temps que la maturité et toutes les entreprises et projets, toujours de nature humaine.

On notera que les réflexes acquis d’une compréhension mécaniste de l’action, de la raison réfléchissante et opérante font obstacle à une appropriation humaine de l’agir dans ses conditions, finalités et modalités. Mais c’est aussi un problème humain de même que l’invocation de puissances ou encore celle de formes abstraites agissantes imaginées.

Pour approfondir ce qu’est l’Humanisme Méthodologique avant d’en entreprendre la connaissance quelques textes se trouvent à cette adresse :

Identification de l’Humanisme Méthodologique

 

Share on Facebook
Share it on Viadeo
Share on LinkedIn
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)

Réagissez

*