2 réponses

  1. Emmanuel Lazinier
    24 juin 2013

    La sociologie reste dominée par le positivisme d’Auguste Comte, dites-vous. En êtes-vous bien sûr ?

    L’œuvre majeure de Comte, le « Système de politique positive ou Traité de sociologie instituant la Religion de l’Humanité » n’a pas été réédité depuis 1929 ! Et jusqu’à ces dernières années c’était le seul des deux traités de Comte à avoir été traduit en une quelconque langue étrangère (l’anglais en l’occurrence– ce qui n’empêche pas Comte d’être un parfait inconnu dans le monde anglo-saxon !)

    Pour ceux qui auraient envie d’y voir de plus près, le traité en question est heureusement désormais accessible grâce au Web :
    – vol. 1 (Discours préliminaire et Introduction fondamentale) http://books.google.fr/books?id=wLkFAAAAQAAJ
    – vol. 2 (Statique sociale) http://books.google.fr/books?id=VP5rL4t0aP0C
    – vol. 3 (Dynamique sociale) http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6117217v.r
    – vol. 4 (Tableau synthétique de l’avenir humain) http://books.google.fr/books?id=7_-p3f6BYHAC
    – table des matières http://books.google.fr/books?id=B0ECAAAAQAAJ&hl=fr&pg=PA563
    – index alphabétique http://books.google.fr/books?id=B0ECAAAAQAAJ&hl=fr&pg=RA1-PA233

    Bonne découverte !

    Répondre

    • Roger Nifle
      24 juin 2013

      Que la pensée d’Auguste Comte ait évolué notamment vers la fin de sa vie et vers une religion de l’humanité n’empêche pas la sociologie de laisser cela de côté pour garder ce qui l’arrange.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Retour au début
mobile bureau