4 359

045 – Postures existentielles

Des positions d’être dans l’existence conjuguent les positions existentielles explorées antérieurement et se caractérisent par des attitudes dans l’existence. Ces postures expriment donc un Sens mais aussi des conSensus qui en font des positions collectives. Il faut rappeler que le Sens n’en est généralement pas conscient même si la persévérance dans leur mode d’être semble toujours essentiel aux intéressés. Les relations humaines sont aussi faites de proximités qui apparaissent comme des complémentarités, convergences et divergences simultanées. Par exemple les positions dominatrices et victimaires dont on voit les convergences et divergences dans le tableau ci-dessous. Mais aussi dominatrices et protectrices sous un autre angle ou dominatrices et supérieures dans d’autres configurations.

Ces indications peuvent servir de repères pour mieux comprendre les situations et les relations humaines. On notera aussi à quelles postures correspondent spécifiquement les positions individualistes ou les positions participatives, les positions d’autonomie ou les positions conformistes, les positions fatalistes ou les positions progressistes. Ces proximités aideront à mieux comprendre les logiques existentielles selon lesquelles nous sommes orientés. Logiques d’action, logiques de conceptions, logiques de situations notamment.

La question des changements de Sens sera explorée dans la troisième partie des leçons.

Share on Facebook
Share it on Viadeo
Share on LinkedIn
Post on Twitter
Google Buzz (aka. Google Reader)

Réagissez

*